prairie

prairie [ preri ] n. f.
praiere 1150; de pré
Surface couverte de plantes herbacées (graminées et légumineuses) qui fournit du fourrage au bétail. Prairie naturelle ou permanente, non ensemencée. ⇒ pré; embouche, herbage, 1. noue, pâturage. Faucher une prairie. Prairie d'élevage. « Une prairie à l'herbe à la fois rase et drue dévalait à nos pieds » (A. Gide). (1600) Prairie artificielle, qui entre dans la succession de l'assolement.
La Prairie : vastes steppes d'Amérique du Nord. Les Prairies, nom de trois provinces canadiennes.

prairie nom féminin (de pré) Terrain couvert d'herbe utilisée pour l'alimentation des animaux, par pâture ou par fauche, ou par les deux méthodes. ● prairie (expressions) nom féminin (de pré) Chien de prairie, rongeur des grandes plaines d'Amérique du Nord, à allure de marmotte, vivant en colonies denses, végétarien, et dont le cri d'alarme ressemble à un aboiement. Prairie artificielle, prairie qui résulte de l'ensemencement d'un terrain en espèces choisies par l'agriculteur, le plus souvent une seule légumineuse, et qui ne dure que de 1 à 3 ans. Prairie de fauche, prairie exploitée pour la production de foin. Prairie permanente ou naturelle, terrain en herbe qui n'a été ni labouré ni ensemencé. Prairie temporaire, terrain cultivé pour la production d'herbe (pâture, foin, ensilage), entrant dans l'assolement et où sont semées une ou plusieurs graminées et une ou plusieurs légumineuses. ● prairie (synonymes) nom féminin (de pré) Terrain couvert d'herbe utilisée pour l'alimentation des animaux, par pâture...
Synonymes :
- pâtis
- pâturage
- pâture
- pré

prairie
(la) région centrale des È.-U. et du Canada (les Prairies), à l'E. des Rocheuses et à l'O. des Grands Lacs, et, en ce qui concerne les È.-U., à l'O. du Middle West (d'où son autre nom de Far West). Le climat continental, assez sec, s'oppose à la croissance des arbres; conjugué avec un sol très riche, il favorise celle de l'herbe haute. La culture extensive des céréales (blé de printemps et d'hiver, maïs) est hautement mécanisée. Au Canada, les Prairies n'ont été cultivées qu'au XXe s.; elles fournissent auj. l'essentiel des productions agricoles du pays.
————————
prairie
n. f.
d1./d Terrain couvert d'herbes propres à la pâture et à la production de fourrage.
d2./d (Plur.) Grandes plaines de l'Ouest nord-américain.
|| Les provinces des Prairies ou les Prairies: les provinces canadiennes du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta.

⇒PRAIRIE, subst. fém.
A.AGRIC. Terrain où poussent diverses herbes (parmi lesquelles dominent les graminées et les légumineuses) de façon spontanée ou organisée par l'homme, mangées sur place par le bétail ou fauchées pour sa nourriture. C'est beau comme un oiseau qui plane sur un immense ciel gris, cette eau lente d'octobre sous une arche de pierre au ras des prairies (BARRÈS, Cahiers, t.7, 1909, p.321). La première fois que je rencontrerai une prairie, une prairie comme chez nous, avec de l'herbe, de la vraie herbe, humide et fraîche, j'enlèverai mes chaussures, et je m'y promènerai les pieds nus (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p.96):
1. Mon ambition est d'avoir un jour des prairies et des pâturages en abondance, pour pouvoir élever et entretenir un grand nombre de bestiaux et de chevaux; je respecte infiniment la charrue, mais je prise davantage encore la faulx parce que ce genre d'agriculture exige moins de bras.
CRÈVECOEUR, Voyage, t.1, 1801, p.57.
Prairie naturelle ou permanente. Prairie non ensemencée par l'homme dont la flore variée se reproduit d'elle-même. De l'autre côté de la rivière, dans une vaste prairie naturelle, la clarté de la lune dormoit sans mouvement sur les gazons (CHATEAUBR., Essai Révol., t.2, 1797, p.424). Je couvre mes prairies naturelles de scories, qui abandonnent tant de chaux (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p.203).
Prairie artificielle. Prairie dont la flore limitée à quelques espèces excellentes pour la nourriture du bétail, a été semée. Les journaux d'août 1829 ont retenti d'un écrit de M. Moreau de Jonnès, démontrant que les prairies artificielles bien cultivées élèvent au quadruple la récolte de fourrage et le produit des troupeaux (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p.3). En 1794, il y eut en France des personnes persécutées, et même conduites à l'échafaud, pour avoir transformé des terres labourées en prairies artificielles (SAY, Écon. pol., 1832, p.153).
Prairie temporaire. Prairie qui occupe une sole pendant une durée variable. Ces terres étant soumises généralement à un assolement fourrager à base de prairies temporaires qui permet d'accroître le volume des ressources destinées à l'alimentation animale (Forêt fr., 1955, p.23):
2. Les prairies temporaires sont composées de graminées et de trèfles. Les prairies artificielles sont formées de légumineuses et graminées variées; le seul fait notable est la rareté des luzernières...
WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p.138.
SYNT. Belle, grande, grasse, immense, large, longue, petite, vaste prairie; prairie émaillée de fleurs, épaisse, verdoyante, verte; arpent, bout, bord, coin d'une prairie; fleurs, herbes de prairie; arroser, drainer, irriguer, exploiter, faucher une prairie; bois et prairies.
GÉOGR. [P. réf. au récit de J. F. Cooper, le plus souvent avec une majuscule] La (grande) prairie, les prairies. Ensemble de régions des États-Unis et du Canada, qui s'étendent à l'ouest des Grands Lacs jusqu'aux Montagnes Rocheuses, autrefois peuplées par les tribus indiennes. Dans les prairies de l'Amérique, dans les vastes terrains de l'Australie, dans les solitudes glacées des Pôles, l'homme ose à peine s'y aventurer, le plus hardi recule (VERNE, Enf. cap. Grant, t.2, 1868, p.27). La prairie. La patrie des innombrables tribus peaux rouges et des grands troupeaux de bisons (CENDRARS, Or, 1925, p.53). Buffalo Bill, à cheval, galopait dans la prairie, tantôt poursuivant, tantôt fuyant les Indiens (SARTRE, Mots, 1964, p.180).
Empl. adj. apposé. Vert prairie. Comment marier vos vernis à ongles aux couleurs vives de l'été? Aux jaune d'or (...), vert prairie, violet et indigo des cotonnades indiennes ou des robes folkloriques d'Amérique du Sud? (Elle, 19 juill. 1976, p.55).
B.P. méton., au sing. Formation végétale herbeuse dense, dominée par les graminées, qui recouvre les terres dont le relief est peu marqué. Là où cessait la forêt, commençait la prairie: des tapis naturels couvraient les versants et allaient baigner leurs dernières graminées dans les eaux froides du ruisseau (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.319). La prairie, le beau tapis de l'Angleterre et de l'Irlande, au délicat et fin gazon d'herbe toujours renouvelée, non la rude bourre des steppes d'Asie, non l'épineuse et hostile végétation de l'Afrique (MICHELET, Oiseau, 1856, p.163).
Rem. Prairie appartient gén. à un vocab. de l'agric. plus techn., plus spécialisé que pré.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1150 praierie (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6186); 1600 prairie artificielle (Ol. DE SERRES, Théâtre d'agric., p.256); 1761 prairie naturelle (DUHAMEL DU MONCEAU, Traité de la culture des terres, t.6, p.142). Issu de prata (pré) + -aria (FEW t.9, p.336a). Fréq. abs. littér.:2191. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 3732, b) 3262; XXes.: a) 3491, b) 2284.

prairie [pʀeʀi] n. f.
ÉTYM. V. 1180; proiere, v. 1200; de pré.
Surface couverte de plantes herbacées ( Herbe) qui fournit au bétail du fourrage sec ( Foin) ou vert (1757). || Prairie artificielle (cit. 2), qui entre dans la succession de l'assolement et qui est ensemencée exclusivement de légumineuses, luzerne, sainfoin, trèfle… ( aussi Champ).Prairie temporaire, établie pour une durée limitée et ensemencée d'un mélange de graminées et de légumineuses.(1869). || Prairie naturelle ou permanente, qui n'entre pas dans la succession de l'assolement et qui est couverte d'une végétation spontanée ou réglée par l'homme. Pré; alpage, herbage (cit. 2), 1. noue, pâturage. || La savane, prairie des régions tropicales. || Droit de vaine pâture sur les prairies naturelles. || La canche, le pâturin, plantes des prairies. || Création, drainage, irrigation (→ Arrosage, cit. 2), fumure, chaulage, exploitation, fauchage, fauchaison… d'une prairie. || Prairies pâturées (cit. 2) par les animaux. || Prairies d'élevage (→ Domaine, cit. 1), d'embouche. || Riantes prairies (→ Convenir, cit. 11). || De belles prairies (→ Couronner, cit. 9). || Fraîches prairies (→ Pailleté, cit. 1). || Prairie toute parée de l'émail (cit. 6) des fleurs, émaillée (cit. 2) de fleurs.Myth. || Les napées, nymphes des prairies.
1 Vu le nombre de ses bestiaux, il s'appliquait aux prairies artificielles; c'était d'ailleurs un bon précédent pour les autres récoltes, ce qui n'a pas toujours lieu avec les racines fourragères.
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, II.
1.1 L'herbe à Guernesey, c'est l'herbe de partout, un peu plus riche pourtant; une prairie à Guernesey, c'est presque le gazon de Cluges ou de Géménos. Vous y trouverez des fétuques et des paturins, comme dans la première herbe venue, plus le brome mollet aux épillets en fuseau, plus le phalaris des Canaries, l'agrostide qui donne une teinture verte, l'ivraie raygrass, la houlque qui a de la laine sur sa tige, la flouve qui sent bon, l'amourette qui tremble, le souci pluvial (…)
Hugo, l'Archipel de la Manche, IV, p. 5.
2 Une prairie à l'herbe à la fois rase et drue dévalait à nos pieds; plus loin pâturaient quelques vaches; chacune d'elle, dans ces troupeaux de montagne porte une cloche au cou.
Gide, la Symphonie pastorale, in Romans, Pl., p. 908.
Géogr. Formation naturelle herbacée couvrant complètement le sol. || Les Prairies, la Grande Prairie, la Prairie : vastes steppes de l'Amérique du Nord (États-Unis, Canada), aujourd'hui défrichées, autrefois domaine des tribus indiennes.
DÉR. 1. Prairial, 2. prairial.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prairie — Prai rie, n. [F., an extensive meadow, OF. praerie, LL. prataria, fr. L. pratum a meadow.] 1. An extensive tract of level or rolling land, destitute of trees, covered with coarse grass, and usually characterized by a deep, fertile soil. They… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Prairie — (engl. Prärie ) ist geografische Bezeichnung von Baileys Prairie, Ort im Brazoria County, US Bundesstaat Texas Blooming Prairie, Stadt im Steele County, Minnesota , USA Eden Prairie, Stadt im US Bundesstaat Minnesota Grande Prairie Stadt in… …   Deutsch Wikipedia

  • Prairie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Nom commun …   Wikipédia en Français

  • prairie — (n.) tract of level or undulating grassland in North America, 1773, from Fr. prairie, from O.Fr. praerie (12c.), from V.L. *prataria, from L. pratum meadow, originally a hollow. The word existed in Middle English as prayere, but was lost and… …   Etymology dictionary

  • prairie — Prairie. s. f. Grande estenduë de terre en pré. Il y a en cet endroit une prairie de deux lieuës, le long de la riviere. aller à la prairie. se promener dans la prairie, dans les prairies …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Prairie [1] — Prairie (spr. Prähri), in Nordamerika große mit Gras u. Schilf bewachsene Ebene …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Prairie [2] — Prairie, 1) (spr. Prähri), Grafschaft im Staate Arkansas (Nordamerika), ungefähr 50 QM., im Osten vom White River, im Norden von den Cypreß u. Des Arc Baoux begrenzt; große Prairien u. Waldungen; Producte: Baumwolle, Mais, Rindvieh; 1850: 2097 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Prairie — (franz.), s. Prärien …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Prairie — (frz.), s. Prärie …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Prairie — (prerih), heißt in Nordamerika eine große Grasebene …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.